Cours de couture pour les femmes en Afrique de l’Ouest

Dans cette région d’Afrique de l’Ouest, les femmes n’ont que peu de possibilités de gagner de l’argent en travaillant. La situation est particulièrement difficile pour les femmes musulmanes qui ont été abandonnées ou divorcées par leur mari parce qu’elles suivaient Jésus. Un projet de cours de couture aide ces femmes à gagner leur vie et celle de leur famille. Une coopérative locale de femmes, gérée par l’Eglise, octroie en outre des microcrédits pour que les participantes aux cours puissent s’acheter leur propre machine à coudre.

Les habitants d’une petite ville de la région vivent dans des conditions difficiles. Des sécheresses récurrentes dues à de mauvaises saisons des pluies amènent la population au bord de la famine. De plus, des villages de la région ont été attaqués à plusieurs reprises par des combattants islamistes.

Depuis longtemps déjà, il existe une petite communauté évangélique dans cette petite ville dominée par l’islam. Les chrétiens entretiennent de bons contacts avec leurs voisins musulmans, qui appartiennent à différents groupes ethniques. Depuis, certains d’entre eux ont décidé de suivre Jésus. Les femmes qui ont opté pour la foi chrétienne ont été rejetées par leur mari. Elles ont des difficultés à subvenir à leurs besoins.

Le pasteur évangélique, qui était lui-même musulman, et sa femme ont lancé un projet pour une bonne douzaine de ces femmes. Avec un capital de départ réuni par des femmes de Suisse, ils ont pu acheter quatre machines à coudre avec pédale. Ils ont maintenant invité les femmes à un cours de couture. La femme du pasteur (elle-même couturière) leur apprend à découper et à coudre des vêtements dans du tissu local. Les femmes se sont mises à l’ouvrage avec enthousiasme et les premières chemises, pantalons et jupes ont vu le jour. Les femmes se procuraient désormais des commandes de couture auprès de voisins et de connaissances, ce qui leur permettait d’obtenir de modestes revenus. (Dans cette région, on ne trouve pas de vêtements en prêt-à-porter. Presque tout est confectionné sur place).

Actions prévues pour le projet

Les femmes aimeraient maintenant créer, avec l’aide de la paroisse protestante, une petite salle de couture offrant un peu plus d’espace. Le terrain de l’église en offre la possibilité. Les femmes souhaitent également disposer de 2 à 4 machines à coudre supplémentaires afin que davantage de femmes puissent suivre les cours. Elles aimeraient en outre accorder de petits crédits aux femmes qui ont suivi les cours, afin qu’elles puissent s’acheter une machine à coudre (env. 250 SFr.) pour gagner leur vie. Les crédits sont ensuite remboursés en petites mensualités avec une partie des revenus générés par les travaux de couture. Soutenez ces femmes en faisant un don (mention « cours de couture »). Merci beaucoup !